Helman Immobilier - Le Blog

L'immobilier de qualité en pays de Saint-Omer

Télétravail et Saint-Omer

Et si vous étiez en télétravail à Saint-Omer ?

Trouvez votre nouvelle résidence sur www.helman-immobilier.com

Après la vague d’achats immobiliers post-confinement, place à l’incertitude

Aujourd’hui, les biens se vendent toujours, mais les acquéreurs font preuve de davantage de prudence et n’hésitent pas à négocier les prix.

MARION LAURENT

Alors que tous les indicateurs laissaient supposer que le marché immobilier allait progresser encore et battre les records de 2019, le Covid-19 est venu bouleverser le paysage. Les agences immobilières ont fermé pendant deux mois et toutes les nouvelles acquisitions ont été rendues impossibles. Confinés chez eux, les ménages en ont profité pour revoir leurs projets d’achat, faire leurs calculs et consulter les petites annonces en ligne. « Beaucoup de nos clients, qui prospectaient sans grand enthousiasme en mars, sont revenus dans notre agence au premier jour du déconfinement en sachant précisément ce qu’ils voulaient. Ils ont visité, réfléchi quelques heures et acheté », raconte Christophe Gaillard, directeur des agences Laforêt à La Rochelle. Ce flot d’acheteurs pré-Covid s’est ajouté à celui des acquéreurs post-confinement, pressés de trouver un nouveau logement plus confortable après avoir passé deux mois à tourner en rond chez eux.

Lire la suite…

Trouvez votre nouvelle résidence sur www.helman-immobilier.com

Tout savoir sur le droit de préemption.

Vous cherchez à acquérir un bien immobilier ? Attention à ne pas vous heurter au droit de préemption ! S’il est en pratique peu utilisé, il peut suffire à empêcher le bon déroulement de la transaction.

Sachez ce que vous réserve le droit de préemption (©© Tiberius Gracchus – Fotolia.com)

Le « droit de préemption », ou « droit de préférence », ouvre la possibilité à une personne privée ou publique d’acquérir un bien en priorité à toute autre personne, au cas où le propriétaire manifeste sa volonté de le vendre. Il peut être exercé par la commune et certains établissements publics, pour les besoins de l’intérêt général. Mais aussi par des particuliers privilégiés. tel est le cas, par exemple, des locataires dont le logement est mis en vente pas le propriétaire. Passage en revue des différentes situations dans lesquelles le droit de préemption peut jouer.

I – Les communes et le droit de préemption urbain (DPU) :

Une commune peut décider de se porter acquéreur d’un bien immobilier situé dans sa zone géographique, en faisant valoir l’intérêt général, selon l’article L 211-1 du code de l’urbanisme. Elle fait alors usage de on droit de préemption urbain, ou DPU. A noter que toutes les communes ne le mettent pas systématiquement en place. Trois situations existent :

– La commune n’a pas mis en place de droit de préemption. Vendeur et acheteur sont donc libres de conclure leur transaction.

– La commune dispose droit de préemption « simple ». Ce qui lui permet de préempter certains biens, à l’exception des copropriétés récentes et de la cession de la majorité des parts de sociétés civiles immobilières (SCI), lorsque le patrimoine de cette société est constitué par une unité foncière, bâtie ou non, et dont la cession serait soumise au droit de préemption.

– La commune dispose d’un droit de préemption « renforcé ». Elle peut alors exercer son droit sur l’ensemble des mutations.

Lire la suite…

Trouvez votre nouvelle résidence sur www.helman-immobilier.com

Bien choisir son agent immobilier.

Vous êtes propriétaires d’un logement et vous souhaitez le vendre ? Pas facile de faire son choix parmi la multitude d’agents immobiliers… Suivez nos conseils pour faire le tri et signer avec le bon partenaire, le professionnel adapté à votre projet à qui vous pourrez déléguer en toute tranquillité.

le bon agent pour bien vendre (©(c)Prdirect)

Un agent immobilier, qu’est-ce que c’est ?

Avant de vous lancer, quelques petits rappels utiles. Un agent immobilier est un intermédiaire mandaté par le propriétaire d’un bien pour trouver un locataire ou un acquéreur. La loi du 2 juillet 1970, dite loi Hoguet, précise notamment que seuls les titulaires d’une carte professionnelle sont habilités à exercer le métier d’agent.

La carte d’agent immobilier est délivrée par la chambre de commerce et d’industrie (CCI) dont dépend l’agent, et ce pour une durée de 3 ans renouvelable. Le renouvellement de cette carte est assujettie au suivi d’une formation continue d’au minimum 42 heures sur trois années consécutives d’exercice. Cette carte précise le champ d’action de son titulaire (transactions, administration de biens…). Pour l’obtenir, un agent doit justifier de son aptitude professionnelle, validée par un diplôme ou une expérience significative. Il lui faut également fournir une attestation de garantie financière pour l’année en cours (qui permet d’assurer les fonds qu’il a reçu de la part de tiers), contracter une assurance contre les conséquences pécuniaires de sa responsabilité civile professionnelle (RCP) et disposer d’une immatriculation au RCS (registre du commerce et des sociétés).

Si un agent immobilier emploie des salariés ou des agents commerciaux qui ne disposent pas de la carte, il doit leur fournir une attestation d’habilitation qui va leur permettre de négocier et de s’engager au nom du titulaire de la carte.

Notre conseil : La première chose à regarder avant de choisir son agent immobilier, c’est donc sa carte, dont le numéro doit être affiché dans l’agence, de même que ses honoraires et le montant de sa garantie financière. Le numéro et le lieu de délivrance de la carte figurent également sur la correspondance de l’agent, ses contrats et ses documents professionnels. Vous pouvez vérifier ces informations via le fichier des professionnels de l’immobilier mis en ligne par CCI France ici.

Lire la suite…

Trouvez votre nouvelle résidence sur www.helman-immobilier.com

Tous nos conseils pour votre achat immobilier

Un achat immobilier est un projet qui se prépare méticuleusement. De la recherche du logement à la recherche du financement, plusieurs étapes nécessitent d’avoir quelques connaissances du marché. Découvrez tous nos conseils pour votre achat immobilier : de la constitution d’un apport à votre déménagement.

Tous nos conseils pour votre achat immobilier

Vous souhaitez acheter un bien immobilier ? Les recherches immobilières peuvent être fastidieuses et chronophages. Mieux vaut bien se préparer, de la définition précise du budget d’achat, aux visites jusqu’à l’emménagement. Voici toutes les étapes d’un achat immobilier et nos bons conseils pour le concrétiser dans les meilleures conditions.

Définir son budget d’achat immobilier

La première étape une fois la décision d’acheter prise est de bien définir son budget d’achat. Plusieurs paramètres doivent être pris en compte pour cela, notamment votre capacité d’emprunt et votre apport.

Se constituer un apport personnel

On entend souvent parler de l’apport personnel lors d’un achat immobilier. Il s’agit d’une somme d’argent, généralement issue de l’épargne de l’emprunteur, qui sera intégrée au montage du crédit immobilier. L’apport personnel est souvent une condition sine qua non pour obtenir un prêt immobilier. Il s’agit généralement d’un apport de 10% du montant de l’opération, de quoi payer les frais d’acquisition (frais de notaire, taxes, etc.). Plus votre apport personnel sera élevé, plus les conditions des banques seront bonnes. Lire la suite…

Trouvez votre nouvelle résidence sur www.helman-immobilier.com

Page 3 of 56

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

error

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Follow by Email
YouTube
LinkedIn
Share